Séries océaniques de la Cordillère canadienne

L'étude des radiolaires de la Cordillère Canadienne et leur utilisation en cartographie a permis d'élaborer des bases de données à vaste répartition géographique et chronologique (Table). Au sein de la Cordillère, les radiolaires sont datés de l'Ordovicien au Crétacé. Au Mésozoïque, les "terranes" océaniques accrêtés à la marge ouest-americaine contiennent des quantités importantes de roches à radiolaires, comme par exemple le terrane de Cache Creek qui s'étend sur plus de 1500 kms du S de la Colombie Britannique au Yukon. Ces résultats mettent en évidence le phénomène de progradation vers l'W de l'âge des bassins océaniques accrétés et donc de l'amalgame d'unités allochtones à la marge nord-américaine au cours du Phanérozoique associés au processus d'accrétion continentale.
 



Dans le sud de la Colombie Britannique, le terrane de Bridge River contient des radiolarites du Carbonifère inférieur au Jurassique moyen, un intervalle de près de 200 millions d'années qui en fait l'une des accumulations de radiolarites les plus longues connue. Il nous montre qu'il existe de très longs intervalles de dépôts océaniques proto-pacifiques accretés aux marges, révélant ainsi la subduction de très larges segments de croûte océanique sous le continent américain au Phanérozoïque.


Long-lived Panthalassic remnant: the Bridge River accretionary complex, Canadian Cordillera, par F. Cordey et P. Schiarizza, Geology, 1993, v. 21, p. 263-266).
Les localités de radiolarites ont un âge qui s'étend du Carbonifère inférieur au Jurassique moyen (M.JUR=Jurassique moyen; E.JUR=Jurassique inférieur; L.TR.=Trias supérieur; M.TR=Trias moyen; E.TR=Trias inférieur; L.PER=Permien supérieur; E.PER=Permien inférieur; CARB=Carbonifère inférieur)